Le Fou et L’Assassin – Robin HOBB

2441288-concours-livres-gagnez-50-exemplaires-du-fou-et-l-assassin-de-robin-hobb (1)fools

Le Fou et L’Assassin
Par Robin HOBB
Chez Pygmalion

21€90 – 380 pages

Résumé : Fitz Chevalerie Loinvoyant, bâtard de la famille régnante des Six-Duchés et assassin royal à la retraite, coule des jours paisibles dans sa propriété de Flétrybois avec son épouse Molly et ceux de leurs enfants qui ne sont pas encore partis de la maison.
Mais, lors d’une fête de l’Hiver, trois inconnus se présentent en se disant ménestrels puis s’enfuient dans une tempête de neige, tandis que, la même nuit, une messagère envoyée à Fitz disparaît dans d’inquiétantes circonstances sans avoir eu le temps de lui remettre son message.
Fitz voit sa vie se défaire, ses enfants s’en aller, sa femme vieillir et sombrer dans la démence, se découvrant enceinte à plus de cinquante ans, alors que lui garde toute sa jeunesse et son ardeur grâce à l’Art. Et il se désole de n’avoir plus reçu de nouvelles du Fou depuis quinze ans …
Mais, pendant un voyage au Royaume des Montagnes où il se rend avec Kettricken, le roi Devoir et la reine Elliania, il retrouve la maison qu’occupait jadis son ami avec Jofron, fabricante de marionnettes. Cette dernière lui révèle que le Fou lui a écrit à plusieurs reprises, alors qu’il n’a jamais rien reçu.
Une question le taraude alors : et si c’était lui qui avait envoyé en ultime recours la messagère assassinée ?

Enfants, nous croyons que nos aînés savent tout et que, si nous-mêmes ne comprenons pas le monde, eux sont capables de le décrypter ; devenus adultes, lorsque la peur ou le chagrin nous saisit, nous nous tournons instinctivement vers l’ancienne génération dans l’espoir d’apprendre enfin une grande leçon sur la mort et la douleur, et nous découvrons alors qu’il n’y a qu’une leçon : la vie continue.

/!\ CET ARTICLE CONTIENT DES SPOILS /!\

Ah ! Qu’est-ce que je l’ai attendu, ce livre ! Dès sa sortie, je me suis précipitée en librairie afin de me le procurer. Le prix est exorbitant par rapport au nombre de pages ? Rien à faire, mon âme de groupie m’avait déjà amenée en caisse. Par obligation, et peut être aussi par plaisir, j’ai repoussé le moment de ma lecture d’un petit mois. Je suis malheureusement l’une de ceux qui sont incapables (ou presque) de lire deux romans de loisir en même temps. Sinon, je l’aurai lu immédiatement ! Je peux donc vous dire que Le Fou et L’Assassin m’appelaient à chaque fois que je passais devant eux !

Enfin, passons au contenu du roman tant attendu.
L’auteur Robin HOBB est l’un de mes auteurs favorites. Les treize tomes de l‘Assassin Royal ont été un véritable coup de cœur (le premier tome des Aventuriers de la Mer m’attend sagement dans ma bibliothèque, justement). Au dernier tome de l’Assassin Royal, je pensais avec regrets cette série terminée pour de bon. Pourtant, des questions étaient encore sans réponses, et la plupart concernait le Fou. Ah… le Fou. Je crois bien qu’il est mon personnage préféré de tous les temps. Un être Inoubliable.
J’étais alors tellement heureuse de le retrouver ! Surtout que le titre annonce surtout du Fou et un peu d’Assassin. Dû moins je l’avais compris ainsi. Je n’aurais peut être pas dû. En effet, ce roman ne parle absolument pas du Fou. Par directement, en tout cas. Ce roman est très semblable au premier tome de l’Assassin Royal : nous avons un aperçu de la vie de Fitz jusqu’au début de l’intrigue. Ce livre aurait pu être un roman-résumé, mais l’écriture de Robin Hobb change la donne.
L’auteur a un manière tellement belle, tellement poétique de présenter les choses que tout peut être digéré. Oui, je sais que cet avis ne peut pas tellement être partial, du fait que je suis un fane l’écriture de cette femme. Mais bon, on fait avec.

Parlons plus des personnages.
Fitz ne change toujours pas, toujours aussi insupportable et attachant. Il est sensé être un Longvoyant, et pourtant !C’est un homme aveugle pour certaines choses si visibles.. pour nous lecteur, en tout cas. J’ai beaucoup aimé le côté cassé qu’il a après Molly (comprendra qui lira), ca lui donne plus de profondeur. D’ailleurs, cette dernière m’a laissé plutôt dubitative. Franchement, je l’ai même trouvée inutile à l’histoire. Oui, sa vieillesse sert à dévoiler les failles de son époux, mais je ne lui ai trouvé que cela.
Parlons d’Abeille, la fille de Molly et de Fitz. Cette gamine me rappelle le Fou. De peau très pâle, sortant de l’ordinaire, intelligente.. Je suis même prête à parier qu’elle est comme lui, si vous voyez ce que je veux dire… J’aime beaucoup ce nouveau personnage, ses points de vue sont très intéressants. Ils apportent quelque chose à ce livre, à cette nouvelle série.

Je me dis que ce tome là est un tome d’introduction, que les autres auront un  »vraie » histoire, avec une vraie intrigue. Qu’il y aura le Fou.
Enfin, même si ce livre m’a déçu, ça ne m’empêchera pas d’acheter les tomes suivants, quitte à me ruiner. J’aime trop ce monde, ces personnages, cette plume pour attendre la sortie en poche.
Ah ! Marketing, quand tu nous tiens…

3/5

Publicités

Une réflexion sur “Le Fou et L’Assassin – Robin HOBB

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s