Un homme effacé – Alexandre POSTEL

9782070138500C_Un-homme-efface_3593Un Homme effacé
Par Alexandre POSTEL
Chez Gallimard
Collection “blanche
Prix Goncourt premier roman 2013

243 pages – 17€90

Résumé : Damien North est professeur de philosophie dans une université cossue. Veuf, il mène une vie triste et solitaire. Mais un jour, il est embarqué par la police qui l’accuse d’avoir téléchargé sur son ordinateur des images provenant d’un réseau pédophile… L’affaire fait grand bruit, d’autant que Damien est le petit-fils d’Axel North, figure politique historique. L’inculpé a beau se savoir innocent, chacun se souvient d’un geste, d’une parole qui, interprétés à la lumière de la terrible accusation, deviennent autant de preuves à charge. Même une banale photo de sa nièce, unique enfant de son entourage, ouvre un gouffre d’horribles suppositions. Le terrible engrenage commence tout juste à se mettre en marche.

Il s’en voulait de n’avoir pas su tenir sa langue. De n’avoir pas anticipé l’usage qui pourrait être fait de ses mots. Mais l’aurait-il pu ? Son imprudence était le signe le plus manifeste de son innocence. Il s’était exprimé en homme que cette affaire ne concernait pas, et non en suspect. Il allait devoir apprendre à se glisser dans la peau d’un suspect. Et vite. Avant que des êtres moins raisonnables que Victor Lim ne viennent l’égorger, ou que sa réputation ne s’en trouve à tout jamais dégradée. Plus que la déformation de ses propos par une journaliste en quête de sensationnalisme, plus que sa propre maladresse, c’était cette révélation qui le minait : s’il voulait conserver le moindre espoir de se blanchir, il devait laisser la noirceur entrer en lui.

Je n’avais jamais lu de romans qui ont pour sujet la pédopornographie, et je dois avouer que je suis plutôt heureuse d’avoir commencer ce sujet difficile avec ce livre-ci, Un homme effacé. Je pense même que je ne l’aurai pas emprunté s’il n’avait pas eu le bordereau annonçant que ce livre avait reçu le prix Goncourt du premier roman 2013. Les Jury ont tellement bien fait leur choix ! Alexandre POSTEL écrit l’histoire d’un homme qui clame son innocence lorsqu’il est accusé d’avoir visionné des images pédopornographique. Ce roman traite également l’importance des médias, la crédulité de son audience mais aussi le viol et l’innocence.

Damien NORTH possède un doctorat en philosophie, il enseigne d’ailleurs dans une université plutôt prestigieuse dont son nom est tenu sous silence. C’est un homme devenu solitaire suite au décès de son épouse, il y a une dizaine d’années de cela. Le roman débute sur cette journée qui va changer à jamais la vie de cet homme sans histoire. Presque à titre anecdotique, le jour même, il et incapable de se connecter sur internet. Tout le longe de cette journée, il fait des choses qui pourront être considérées comme futiles mais qui, pourtant, vont en partie scellées son destin. J’ai beaucoup aimé ces sortes de petits indices, comme quoi chaque acte a des conséquences plus ou moins grave sur notre vie. Qui détient l’information manipule les foules… Dans cette première partie de roman, nous prenons connaissance de la psychologie de Damien North tout en étant dans sa tête, en narration interne. C’est un homme plutôt introverti, mais très fier. J’ai éprouvé beaucoup de pitié envers lui, mais plus les pages filaient entre mes doigts, plus je me posais des questions, plus je doutais sur son innocence. L’écriture d’Alexandre Postel fait réfléchir, c’est sûr. Sur l’histoire même, certes, mais aussi sur notre société actuelle où le média est Roi. Son écriture est très fluide, ça se lit bien et il ne rendre pas dans l’horreur des détails. Mais par moment, je dois avouer que j’ai sauté quelques lignes, quelques paragraphes à cause de certaines longueurs. Mais rien de bien méchant, surtout que les chapitres sont plutôt courts. Son écriture m’a fait ressentir de nombreux sentiments : le doute, mais aussi incompréhension. Lorsque j’ai reposé Un homme effacé, lorsque j’ai tourné la dernière page de ce roman, mes mains en tremblaient.

Ainsi, j’ai vraiment aimé ma lecture, un sujet qui fait réfléchir, porté par une plume brillante. Un homme effacé est un roman que je conseille vivement ! Bien entendu, je me pencherais volontiers sur les prochaines parutions d’Alexandre Postel.

4.5/5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s