2

Pour un Jour avec Toi – Gayle FORMAN

image

image

Pour un jour avec toi
Par Gayle FORMAN
Chez Pocket Jeunesse

404 pages – 7€

Résumé : Allyson « Loulou » Healey, sage Américaine, rencontre Willem de Ruiter, acteur hollandais ténébreux lors d’une représentation théâtrale en Angleterre. Une étincelle se produit. Elle le suit alors à Paris où ils vont passer une journée inoubliable. Mais, le lendemain matin, quand elle se réveille, Willem a disparu.
Allyson commence alors un long voyage afin de guérir de son premier chagrin d’amour, se libérer de ses chaînes et, un jour, retrouver l’amour.

N’empêche que pendant cette journée passé avec Willem sous l’identité de Loulou, j’ai pris conscience, que jusque-là, j’avais vécu dans une pièce minuscule sans porte ni fenêtres. Sans que cela me perturbe. J’étais heureuse, même. Du moins, je le croyais. Et puis quelqu’un est arrivé et m’a montré qu’il y avait une porte dans cette pièce. Une porte que je n’avais encore jamais vue. Il l’a ouverte et il m’a te »nu par la main pendant que je la franchissais. Et j’ai passé un jour merveilleux de l’autre côté de cette porte. J’étais ailleurs. J’étais quelqu’un d’autre. Et puis il a disparu et maintenant je suis de retour dans ma petite pièce. Incapable de retrouver cette porte malgré tous mes efforts.

Lire la suite

Publicités
2

Zoé – Alain CADEO

image

image

Zoé
Par Alain CADÉO
Chez Mercure de France
Collection « Bleue« 

151 pages – 14€80

Résumé : Henry vit retiré dans une espèce de fort isolé au bout d’une piste de dix kilomètres. Tous les deux jours, le vieil homme se rend au village voisin pour acheter son pain. C’est à la boulangerie qu’il rencontre Zoé, la jeune vendeuse de dix-huit ans. Au fil du temps, une curiosité réciproque et une complicité muette s’installent entre eux. Chacun est intrigué par l’autre, au point qu’un dialogue épistolaire et presque clandestin s’instaure : Zoé glisse des petits billets dans les miches de pain qu’achète Henry auxquels il répond avec une constance sans faille.

Je ne dirais jamais assez à quel point l’écriture vécue s’insinue dans les veines du monde. Elle est comme un vaccin, l’antidote face au poison de la cruauté, de la haine imbécile et de tout ce qui profane l’innocence.
Le lecteur n’est pas nécessaire. L’écriture se suffit à elle-même. Son processus de sculpture incantatoire se dilue dans l’air ambiant et voyage au cœur des vents, pour se rependre en gouttelettes sur la peau des souffrants.

Lire la suite

0

Les Filles au Chocolat, tome 1 : Cœur Cerise – Cathy CASSIDY

coeur-cerise-01les-filles-au-chocolat,-tome-1---coeur-cerise-560090Les Filles au Chocolat, tome 1 : Cœur Cerise
Par Cathy CASSIDY
Chez Nathan

295 pages – 14€90

Résumé : Cherry, 13 ans, et son père Paddy s’installent en Angleterre chez Charlotte, sa nouvelle compagne qui a quatre filles : Coco, 11 ans ; les jumelles Summer et Skye, 12 ans, et Honey, 14 ans.
Cherry est ravie de faire partie d’une famille nombreuse.
Mais, à peine arrivée, elle craque bien malgré elle pour Shay, le petit copain de Honey.
Voilà qui ne va pas arranger la cohabitation déjà difficile avec Honey, la seule à ne pas accepter l’arrivée de son nouveau beau-père ! Alors que tous participent à la création d’une fabrique artisanale de chocolats, Cherry se retrouve partagée entre l’affection pour ses nouvelles sœurs et le charme irrésistible de Shay.

Elle n’est même pas sympa. Quand j’avais sept ans, je l’ai invitée à mangerà la maison et elle s’est plainte qu’elle n’aimait pas les sandwichs au bacon. Ensuite, elle a demandé pourquoi mon poisson rouge avait un nom de chien. A l’époque, je ne savais pas que Rex était un nom de chien. Encore une blague de mon père.

Lire la suite

0

L’hotel New Hampshire – John IRVING

couv48503388L’hotel New Hampshire
l-hotel-new-hampshire-506392
Par John IRVING
Chez Editions du Seuil
Collection  »Points »

572 pages – 8€70

Résumé :Tour à tour nostalgique et passionnée, la voix de John Berry nous relate l’histoire de ses parents, de ses quatre frères et sœurs, d’un ours et d’un chien, dans trois hôtels et sur deux continents différents.

La première des illusions de mon père était que les ours peuvent survivre à la vie que mènent les humains, et la seconde, que les humains peuvent survivre à la vie que l’on mène dans les hôtels.

Lire la suite