L’art d’écouter les battements de cœur – Jan-Philipp SENDKER

taptap

wpid-coeur-rouge.jpg.jpegL’art d’écouter les battements de coeur
Par Jan-Philipp SENDKER
Chez Le Livre de Poche

332 pages – 6€90

Résumé : Un matin, le lendemain du jour où Julia obtient son diplôme de droit, Tin Win, son père, un brillant avocat de Wall Street, quitte son domicile et disparaît mystérieusement. Quelques semaines plus tard, son passeport est retrouvé dans les environs de l’aéroport de Bangkok. Quatre ans ont passé. Julia est devenue avocate. En rangeant le grenier de leur maison, Judith, sa mère, découvre des lettres d’amour que Tin a écrites – mais jamais envoyées – à Mi Mi, une jeune Birmane de Kalaw, son village natal. Julia, qui ne s’est jamais résignée à l’absence de son père, décide alors de se rendre sur place pour percer le mystère qui entoure son passé.

« Vous riez. Comme vous êtes belle ! Je suis sérieux. Croyez-vous en l’amour, Julia ?
« Bien entendu, je ne fais pas référence à ces explosions de passion qui nous poussent à dire et à faire des choses que nous regrettons ensuite, qui nous amènent à croire que nous ne pouvons pas vivre sans telle personne et que la simple idée de la perdre nous laisse tremblants d’angoisse – un sentiment qui nous appauvrit plus qu’il ne nous enrichit puisque nous brûlons de posséder ce qui nous échappe, de nous raccrocher à ce qui se dérobe.
« Non. Je parle d’un amour qui rend la vue aux aveugles. D’un amour plus fort que la peur. Je parle d’un amour qui insuffle du sens à la vie, qui résiste aux lois naturelles de l’usure, qui nous épanouit, qui ne connaît aucune limite. Je parle du triomphe de l’esprit humain sur l’égoïsme et de la mort

Ce livre pourrait faire vibrer le plus insensible des Hommes, je l’assure ! Je ne serais comment remercier Babelio et les éditions Le Livre de Poche pour cet envoi. Sinon, je n’aurai jamais lu ce livre. Ce que j’aime, avec ces masses critiques, c’est que nous cochons la petite case en nous fiant seulement par le résumé proposé.
C’est l’histoire de Julia, qui part en Birmanie sur les traces de son père, qui a fui la maison familiale il y a quatre ans de cela.

C’est une réaction à chaud, j’ai reposé le roman il n’y a même pas deux heures. J’ai plutôt peur de laisser trainer cet avis, et au final de ne jamais publier quoi que ce soit. A vrai dire, je ne sais pas vraiment où ni comment commencer.
Parlons alors futilité. La couverture poche est, je trouve, bien plus jolie que celle chez JC Lattès. Sur le site de cette même édition, il y a une qualification qui m’a beaucoup fait rire : « roman épique ». Non, ils ont tout faux. L’art d’écouter les battements de cœur n’a rien d’un roman épique. C’est un roman calme, doux. Plusieurs fois, l’auteur décrit le pas des personnages que croisent Julia et Tin Win comme si c’était les pas d’une danse lente, mystique. Un pas aérien, pensé. Et bien l’écriture de ce roman est pareille. Lente, douce et pensée. Et c’est ça qui est beau dans ce livre, nous nous laissons porter par ces mots-berceuses, dans un cocon de bien-être. Ça fait du bien, de lire une œuvre pareil, un feel-good book.
Jan-Philipp Sendker a une écriture si visuelle, pleine de poésie. Plusieurs fois, j’ai eu l’impression de moi-même être en Birmanie, écouter d’une oreille attentive le récit que U Ba fait à Julia. Mais son écriture amène également à la réflexion. L’air de rien, il ne fait nous questionner sur qu’est-ce que l’amour, où est le sens de la vie ou bien sur les enfants-soldats.
L’histoire est principalement racontée par U Ba, énigmatique vieux monsieur qui semble tout savoir. L’écriture est tel que nous lisons tout en nous posant des questions, sans pour autant que celles-ci dépassent le récit. Un coup de maître.

Que dire de plus ?
Même si ce roman se suffit à lui-même, l’auteur a sorti un second tome intitulé Un coeur bien accordé. J’oscille entre l’envie puissante de le lire et la peur paralysante d’y voir une pâle copie de L’art d’écouter les battements de cœur.

5/5

Publicités

Une réflexion sur “L’art d’écouter les battements de cœur – Jan-Philipp SENDKER

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s