La petite histoire des grandes impostures scientifiques – Gilles HARPOUTIAN

image

La petite histoire des grandes impostures scientifiques
Par Gilles HARPOUTIAN
Genre : Traité, culture générale
Pour un tout public
Chez les Éditions du Chêne

19€90 – 221 pages

Résumé :  « Humain, trop humain ! », cette exclamation s’applique à merveille à l’imposture scientifique, le processus de découverte étant soumis à l’aléa de toute création intellectuelle, avec les faiblesses et les qualités inhérentes à la nature humaine de nos savants – qu’ils soient des grands génies ou de jeunes doctorants en quête de reconnaissance.
Cet ouvrage propose de découvrir l’histoire des sciences du XVIIIe siècle à nos jours, à travers l’aventure passionnante et passionnée de ses antihéros, les imposteurs. Loin d’être de vulgaires voyous, leur sincérité et leur maladresse dans l’acte de mystification, d’erreur, de plagiat ou de canular les rendront attachants.
La contradiction entre la rigueur scientifique d’un génie célèbre et l’imposture d’un mystificateur oublié de tous, ne sera pas toujours aussi évidente que nous l’aurions souhaité… Faut-il le regretter ? Certainement pas ! Par sa volonté exacerbée de révolutionner le monde, la science de l’imposteur est une œuvre culturelle fascinante. Parfois extravagante, mais toujours captivante – bien avant d’être une simple manipulation frauduleuse. Les imposteurs ont eux aussi une œuvre à nous transmettre, alors « Ne tirez pas sur le pianiste ! » et laissez-vous porter par ces récits EXTRA-ordinaires…

Comme des milliers de personnes dans le monde, j’adore apprendre, découvrir de nouvelles choses, chaque jour. Alors quand on me dit que Einstein n’a rien inventé, c’est inéluctable de voir mon sourcil gauche se arquer. C’est pour cela que ce livre est très intéressant, car il nous met au pied du mur car à côté d’illustres génies du faux, il y a des géants qui font maintenant partis intégrant de l’histoire.

Lorsque ce livre est arrivé dans mes mains (grâce aux Éditions du Chêne, sans qui ne n’aurait sûrement jamais eu vent de son existence), j’avais peur d’une chose : comment c’est écrit, comment c’est expliqué. Mais heureusement pour nous, La petite histoire des grandes impostures scientifiques est un véritable ouvrage de vulgarisation. Gilles Harpoutian a accompli un véritable travail de recherche et d’écriture, se mettant à la portée des novices comme moi. Il discuté d’archéologie, mais de physique et également de médecine. Le tout avec des mots faciles, expliquant chaque notion. Ce livre a une véritable fonction didactique, et s’en est génial. Ce que j’ai énormément aimé, avec ce livre, c’est que nous avons réellement l’impression de lire une histoire. Celle de papy, par exemple, murmurée au coin du feu devant nos oreilles ébahies. On s’y sent bien, dans ce livre, vraiment. Un espèce de feel-good book qui instruit.

À mon sens, il est toujours difficile de donner un avis sur ce genre de livre. On ne peut pas parler de l’histoire, ni des personnages étant donné qu’il n’y en a pas. Et pourtant, je peux voir dire que j’ai aimé lire ce livre comme j’aurai aimé lire un Robin Hobb (une valeur sûre). Moi j’aime bien, ces petites oeuvres pas si petites que ça, contenant tout un tas de trésor intellectuel, ça fait du bien au cerveau tout ça.

Publicités

3 réflexions sur “La petite histoire des grandes impostures scientifiques – Gilles HARPOUTIAN

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s