Lux, tome 1 : Obisidienne – Jennifer L. ARMENTROUT

lux,-tome-1---obsidienne-494937-250-400lux,-tome-1---obsidienne-1999532-250-400Titre : Lux, tome 1 : Obsidienne
Par Jennifer L. ARMENTROUT
Chez J’ai Lu

13€ – 379 pages

Résumé : Quand Katy déménage dans un coin paumé de Virginie-Occidentale, elle s’attend à tout sauf à rencontrer des voisins de son âge. Déception, Daemon Black a beau être canon et avoir une sœur jumelle adorable, il n’en est pas moins insupportable et arrogant !
Lorsque Kat se rend compte que tout le monde semble fuir la famille Black, elle voit d’un autre œil la froide suffisance de Daemon.
Pourra-t-elle encore l’éviter quand tout lui crie de s’en approcher ?

– Pourquoi es-tu si con ? Les mots étaient sortis avant que je puisse y réfléchir à deux fois.
– Tout le monde doit exceller quelque part, non ?
– Eh bien, tu fais vraiment du bon boulot.

J’ai beaucoup entendu parler de cette auteur chez une bloggeuse/youtubeuse . J’aurais bien voulu débuter cette série en anglais, mais les couvertures y sont assez… hideuses. En voyant le roman dans les rayons de mon supermarché (très glamour, je sais), j’ai immédiatement sauté dessus. Du genre, « MON MIEN ! » vous voyez ce que je veux dire…
Déjà, la couverture me plait énormément. Cette sphère verte ressemble à ce que j’imagine être un oeuf d’alien, ou à une pierre précieuse pour les plus septiques. C’est idiot, mais j’ai tendance à penser que les livres dotés d’une couverture passable (voir même pas très belle du tout) sont des livres au contenu médiocre. C’est idiot, beaucoup de livre que j’ai aimé ont une couverture pas à la hauteur du contenue : je pourrais citer Le Passeur de Loïs LOWRY par exemple, dans son édition de l’Ecole des Loisirs. Cette idée est complètement idiote, je l’accorde ! Mais les clichés ont la vie dure, que voulez-vous ?

Cessons de parler de choses matérielles, parlons de choses qui ne sont pas matérielles : le contenu du livre.
En réalité, je le pensais plus épais et plus long à lire, me faisant sûrement influencer par les intégraux du Trône de Fer de JRR MARTIN chez le même éditeur, sous le même format. Dans ma tête, les éditions J’ai Lu en semi-poches publient des briques écrits en tout petit, ce qui est la plupart du temps faux. Les idées préconçues fourmillent par millions dans ma tête !
Pour en revenir à Obsidienne, j’ai été très surprise par l’oeuvre. Je ne m’attendais pas à lire ce livre aussi vite, à être autant happée par le récit.
C’est à la première personne, nous sommes dans la tête de Kathy, tout fraichement arrivée dans un trou paumé en Virginie Occidentale avec sa mère. Kathy, c’est une fille plutôt du genre mignonne à rester enfermer dans sa chambre avec pour compagnie son blog littéraire. Enfin, ça c’était plutôt avant son déménagement. Surtout que son nouveau voisin est un vrai canon sur patte, plus communément appelé Deamon. Sauf que Deamon et sa soeur jumelle, Dee, se révèlent ne pas être des êtres humains normaux. J’ai longtemps peser le pour et le contre pour savoir si j’allais vous en révéler un peu plus. Et ce ne sera pas le cas, car le résumé de l’édition française laisse le suspende, a contrario de l’édition originale. Enfin bref, je vais éviter de ne rien révéler de vital à l’intrigue.

Kathy m’a attendrie comme terriblement agacée. C’est une héroïne pas si nunuche que ça (sauf en compagnie de Deamon, mais ça, j’y reviendrais plus bas). Elle est forte, ne se laissant pas faire. Quand les problèmes arrivent à sa porte, elle ne reste pas les bras ballant. C’est une héroïne qui se bat pour les siens, pour ceux qu’elle aime. J’ai beaucoup aimé cette partie là de son caractère, une facette qui disparaît des romans Young Adult.
D’ailleurs, ça me fait penser ! J’ai beaucoup rit aux clins d’oeil moqueurs à un certain vampire végétarien… Kathy a un humour pince-sans-rire nonchalant qui en fera glousser plus d’un.
J’ai aussi adoré la relation amour-haine qu’elle entretient avec Deamon, à un détail près : elle démène TOUT au sexe, le concernant. En fait, Deamon est le BadBoy par excellant, le connard, le Monsieur Je-Suis-Beau-et-Je-le-Sais de l’histoire. Et encore, beau, c’est une litote. Pour Kathy, Deamon est un Dieu Grec, une icône de magasine de luxe. Heureusement, il n’est pas parfait : il a un caractère de chien ! Heureusement, sinon il m’aurait vite sorti par les yeux. Le paradoxe, c’est que notre non-humain m’est sorti par les yeux une bonne partie du roman. Une chance, Deamon est un personnage que l’on aime haïr, que l’on demande même à haïr. Jennifer Armentrout sait faire des personnages complets, avec un caractère bien à eux, c’est incontestable.

Mais ce n’est pas tout ! L’histoire elle aussi est bien. Même si beaucoup de gens étaient enthousiasmes vis-à-vis de cette série, j’étais moi même très dubitative. « Un roman avec un //BIIIIIP// ? Mouais, on va vite entrer dans le cliché.  » Ou pas, j’ai envie de dire. Ce premier tome est très complet, remplissant son rôle de premier tome d’une série : installer l’histoire, les personnages, dévoiler des pistes sans pour autant révéler toute l’intrigue.
Nous avons envie d’en savoir plus sur la race de Deamon, sur son histoire, sur comment ça va se terminer, mais pour cela, il va falloir attendre la sortie française des prochains tomes de la série.
Parlons des méchants de l’histoire. Enfin de vrais méchants ! Méchants juste méchants pour faire du mal autour d’eux. J’adore les méchants comme cela, ils sont toujours très intéressant. Ils font du mal à Kathy, Deamon (qui n’est d’ailleurs pas invincible, halleluia !) et leurs amis. C’est trop bien. J’adore ce genre de méchants là, qui sont craint même par les héros. Deamon est une créature puissante, mais pas invincible.

L’histoire est complète, les personnages ne sont pas invincible, ils sont attachants. Personnellement, je trouve que ce sont les principaux ingrédients d’un début de série réussi ! Des que la suite sortira en français, il est obligatoire qu’elle se trouve en ma possession !
C’est un bouquin que je conseille aux amateurs de Young Adult surnaturel, vivement.

3/5

Publicités

Une réflexion sur “Lux, tome 1 : Obisidienne – Jennifer L. ARMENTROUT

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s