Psycho Killer – Anonyme

9782253001133-TThpks

Psycho Killer
Par Anonyme
Chez Le Livre de Poche

7€30 – 403 pages

Résumé : Tout semble paisible à B Movie Hell, 3672 habitants. Jusqu’au jour où un tueur mystérieux portant un masque en forme de crâne, surmonté d’une crête iroquoise rouge, se mette à assassiner tranquillement certains des habitants de la ville. Le FBI confie l’affaire à un couple d’enquêteurs, Milena Fonseca et Jack Munson, surnommé le Fantôme, spécialiste des opérations clandestines.

– Ils vont nous tuer ! dit-elle. Ils sont nombreux et armés. Ils vont nous tuer.
– Non, ils ne vont pas nous tuer. Mon premier plan est tombé à l’eau, c’est tout.
– Oh non. C’était quoi, le plan?
– Partir en courant et tuer tous ceux qui se trouvent sur notre chemin. Mais c’est impossible maintenant. »
Bébé avait du mal à cacher son inquiétude. Elle savait de quoi Mack et ses hommes étaient capables.
 » Alors qu’est-ce qu’on fait maintenant?
– Plan B.
– C’est quoi, le plan B?
– On va sortir lentement et je vais tuer tout le monde. »

.

Cet anonyme, je l’adore. J’ai lu sa série du Livre sans Nom, et ce sont d’ailleurs les uniques thrillers/policiers que j’ai vraiment lu en entier. J’ai tendance à avoir facilement très peur et à être tout aussi facilement très dégoûtée par ce que je lis, surtout ce genre de littérature.
Donc, Psycho Killer. Ca parle d’un gros bordel. Un psychopathe, échappé d’asile. Un secret de famille. Des flics corrompus. Une maison close.

Anonyme semble beaucoup aimé ce genre d’univers. Univers qui me fait d’ailleurs beaucoup penser à celui du scénariste Quentin Tarantino.
 »Badass », cet univers est  »badass ». Sous une autre plume, sans toutes ces références tellement nombreuses que l’on pourrait en vomir des arc-en-ciels pop, l’histoire serait d’un plat ! En effet, la plume d’Anonyme est si particulière qu’elle est un monde à elle seule. L’humour est noir charbon, faisant à la fois grincer des dents et glousser bêtement. C’est sûrement par cet humour que j’arrive à dormir après chaque lecture de cet auteur.
Dans ce roman, il ne faut pas se fier aux personnages. En réalité, nous pensons les méchants gentils, les gentils méchants et les chats des chiens. Ce monde-là est tout seul manichéen ! Et ça, j’adore.
Je me suis d’ailleurs beaucoup attachée à l’Iroquois, principale antagoniste de Psycho Killer. J’espère même le revoir dans de probables prochains livres, même si cette fin se suffit à elle-même.

J’ai beaucoup aimé ma lecture, mais certains passages m’ont fait tiqué, m’ont gêné par leur ressemblance à ceux du Livre Sans Nom. Notamment celui dans le restaurent. Mais certains clins d’œil – plus discrets – m’ont plus, comme la relation du personnage principal avec l’alcool, les voitures tape à l’œil et les secrets de famille.

Une personne qui a sa première fois avec Anonyme serait très contente de sa lecture, j’en suis sure ! Les autres ne seront pas déçus, l’incroyable écriture de cet illustre inconnu est encore au rendez-vous.
Et – avouons le – la couverture en jette… !

4/5

Publicités

3 réflexions sur “Psycho Killer – Anonyme

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s