Mademoiselle S. – Anonyme

capture-d_c3a9cran-2015-05-18-c3a0-13-31-37 (1)
Mademoiselle S. : Lettres d’amour 1928-1930
Par Anonyme
Présenté par Jean-Yves BERTHAULT
Adultes
Genre : Érotique, pornographique
Coédité chez Gallimard et Versilio
Collection « nrf« 

19€ – 259 pages

Résumé : Cette correspondance érotique des années 20, découverte par hasard par Jean-Yves Berthault, ancien ambassadeur, dévoile la folle passion d’une femme pour son jeune amant. Un trésor épistolaire écrit dans une langue recherchée, souvent crue et d’une grande modernité. L’audace des mots, la transgression, s’imposent en même temps que celles des gestes, et si Mademoiselle S. nous fait partager ses fantasmes les plus fous, elle nous révèle avant tout une magnifique et tragique histoire d’amour.

Moi, j’attends, le cœur battant d’un délicieux émoi, ta première étreinte. Tu vas me faire souffrir dis-tu. Tant pis, mais dis-moi que tu seras heureux dans mes bras, que j’entendrai ton cri de victoire, ton cri de mâle, quand tu m’auras dans tes bras, meurtrie, vaincue, à bout de forces !

Je suis de nature curieuse, c’est en parti pourquoi je me suis retrouvée avec cet ouvrage dans les mains. Mes remerciements sont adressés à Gallimard et Versilio pour ce service-presse.

Mademoiselle S. a été « retrouvé » par Jean-Yves Berthault, au fin fond d’un grenier. Déjà, j’ai quelques difficultés à y trouver une vraisemblance probable. Ça me fait seulement penser aux Liaisons Dangereuses de Laclos, ce dernier avait plus ou moins prétexter la même chose pour se dédouaner de la censure. Son livre avait choqué. Sauf que dans le cas de Laclos, c’est bien écrit.
L’anonyme de Jean-Yves Bertault, Simone, a un écriture extrêmement vulgaire. Il n’y a rien d’érotique dans cette histoire, dans ses lettres, si ce n’est les mots employés. Sauf que ceux-ci le sont mal, donnant des phrases plates, vulgaires, cherchant seulement à créer polémique.
Si – en croyant à la vraisemblance des lettres et du texte – nous pouvons très bien imagine que c’est un pari gagner : cette relation basée sur un amour à sens unique et sur du sexe a bien du en choquer plus d’un !

Mais pour moi, ce roman épistolaire n’est pas classable dans l’érotique. Il ne fait naître aucun désir. Il m’a blasé, plutôt. Nous lisons de travers, tournant les pages, sautant parfois même des lettres entières ! Oh, nous ne perdons rien de cette pratique, gagnant juste du temps : toutes les lettres se ressemblent, bâties sur un seul et même schéma. Plaintes, sexe, plaintes, cœur.

Enfin. Je pense être hermétique à ce genre de récit, et ce n’est pas faute d’avoir essayé ! Aux puristes, j’espère que Mademoiselle S. plaira. Hormis le très beau travail éditorial (couverture rose et pages bleutées, très rétro), je ne conseille pas ce roman aux novices du genre. Il a été pour moi une perte de temps.

1/5

Publicités

3 réflexions sur “Mademoiselle S. – Anonyme

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s