Mauvais Garçon – Michael MORPURGO

image

image

Mauvais Garçon
Par Michael MORPURGO
Illustré par Michael FORMAN
Chez Gallimard Jeunesse

134 pages – 8€50

Résumé : « Mauvais garçon ! » On l’a toujours appelé comme ça. Petit, il faisait les quatre cents coups. En grandissant, il est devenu un vrai voyou et a été placé en maison de redressement où on lui mène à son tour la vie dure. Un jour, M. Alfie, un vieil homme qui s’occupe de chevaux, lui offre une seconde chance et lui confie Dombey, un cheval maltraité et farouche.

Et toujours, M. Alfie nous apprenait comment nous comporter avec les chevaux.
– Tu dois les traiter de la même façon que tu dois traiter les gens, m’a-t-il dit un jour. Tu dois essayer de comprendre ce qui se passe dans leur tête, ce qu’ils ressentent. Et ce qu’ils ressentent, tu dois apprendre à le respecter.

Vous connaissez peut être mon amour pour Michael MORPURGO depuis mon billet sur Le Royaume de Kensuke. J’aime énormément son écriture à la fois simple et poétique de cet auteur. Malheureusement, dans Mauvais Garçon, je n’ai trouvé aucune poésie juste une trop gosse simplicité.

Mauvais Garçon est un roman où le narrateur raconte son histoire à son petit fils. C’est écrit de manière à ce qu’il s’adresse à nous, en nous tutoyant. Comme si le lecteur était son petit fils. Il nous raconte son enfance, ses disputes avec sa mère, sa vie dans une maison de redressement en Angleterre, sa remontée grâce à Monsieur Alfie et ses chevaux puis sa reconversion. L’ouvrage est très documenté, on le voit d’ailleurs avec le dossier en fin de roman, là n’est pas le problème.
Ce qui m’a gênée, c’est l’écriture même de Michael MORPURGO. Mauvais garçon est un roman qui se lit vite, en une heure il était terminé. Mais il est des livres qui se lisent votes car il ne contient que des mots qui se suivent, il n’a pas de substantifique moelle. Je ne me suis attachée à aucuns personnages et l’intrigue n’est selon moi pas une intrigue.
Les 134 pages de ce roman sont justes une suite de faits qui se rejoigne et se concorde. À l’oral, ce livre passe très bien mais absolument pas à la lecture ! Je pense qu’il pourrait faire un très bon roman à lire à voix haute pour les enfants.
Ce qui m’a aussi beaucoup déçu, ce sont aussi les illustrations de Michael FOREMAN. Lorsque j’ai emprunté ce roman à la bibliothèque, je me suis fier à la jolie aquarelle de la première de couverture. J’aurai peut être du feuilleter l’ouvrage avant… Voyez-vous, la couverture est en couleur, et bien l’intérieur est en noir et blanc ! C’est un très mauvais choix éditorial, je trouve. Les aquarelles ne sont absolument pas mises en valeurs ainsi !

Dans le fond, Mauvais Garçon n’est pas un mauvais roman. Ça a juste été une mauvaise lecture. Et vous ne pouvez pas savoir comme ça me fend le coeur de dire ça d’un ouvrage de MORPURGO ! Avec ce livre, il n’a pas marqué de point avec moi…

2.5/5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s